Plus de 65 sociétés musicales, instrumentales et chorales sont affiliées à la FMLB représentant près de 3000 membres musiciens

> SEMU

 

En mars et en août tous les membres ont reçu une mise en demeure de la SEMU.

Faut-il rappeler que dans notre revue Harmonique N°2/2006 parue en juillet, nous avions clairement exprimé qu'il n'y avait pas d'illusions à entretenir : IL FAUT PAYER.

 

La Fédération et l'USM ont entrepris une série d'actions, jusqu'au plus haut niveau, puisque la question a été posée, maladroitement peut-être, en commission parlementaire au ministre Verwilghen. Partout la réponse a été claire, la SEMU est parfaitement légale et les sociétés de musique et chorales doivent s'exécuter, même si cela nous paraît grandement injuste et injustifié pour des sociétés d'amateurs.

 

En ce qui concerne les tarifs, il apparaît donc que les chiffres réels sont de 50 € ( + 6 % de TVA) de tarif de base par société et de 2,5 € ( + 6 % de TVA) par MUSICIEN(NE), CHORISTE et musicien(ne) en formation dépendant de la société, plafonnés à 250 €(+ 6 % de TVA).

 

Le seul côté positif, du moins nous l'espérons : le problème des photocopies des partitions serait réglé......